Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

jeudi 4 juin 2020

Études touloises – juin 2020

Le n°168 est en ligne sur le site. Accès aux articles ici.

Le n°172 est en kiosque et sera prochainement distribué aux abonnés en même temps que le n°171, bloqué au musée par le confinement.


Sommaire du n°172 :
  • Bourgeois et milieux populaires à Toul à la veille de la Révolution par Jean Paul Aubé
  • Historique du 1er Air Dépôt de Colombey-les-Belles par Michel Poirson
  • St Martin dans le Toulois par Jean-Pierre Couteau
  • Nicolas Belprey, un artiste toulois au service de Stanislas par Annie Warin
  • Gabriel Loire maître verrier à Chartres et les vitraux de l'église Saint Antoine et Saint Sulpice de Favières par Gérard Dupré.

vendredi 8 mai 2020

Une nouvelle récompense pour Marie Roy

Marie Roy, habitante de Saint-Jean-sur-Couesnon, a obtenu le 61e prix Moselly en 2019.
Elle vient de remporter le prix Armand Lunel du Pen Club de Monaco qui récompense une nouvelle au thème libre, longue.
Son "petit roman" de 70 pages s'intitule "Trois platanes et une chatte".

Lire l'article sur actu.fr : https://actu.fr/bretagne/saint-jean-sur-couesnon_35282/habitante-pays-fougeres-marie-roy-enchaine-prix-litteraires_33332968.html

Félicitations !

vendredi 1 mai 2020

Annulations (2)

Suite à l’épidémie du covid-19, la conférence du mardi 12 mai 2020 et la sortie botanique sur les remparts du 12 mai 2020 sont annulés.

La reprise des activités aura lieu normalement pour une conférence, le second mardi d'octobre 2020.

Les thèmes et les dates des futures conférences seront communiqués à la rentrée.

Dans l'attente de vous retrouver bientôt lors de ses diverses activités, le CELT vous souhaite de passer bonnes vacances, en bonne santé.

lundi 16 mars 2020

Annulations

 

En raison des contraintes liées à l'épidémie de coronavirus (musées fermés, restaurants fermés...), la sortie du 4 avril est annulée.

Par ailleurs, la salle des adjudications étant fermée au minimum jusqu'au 15 avril, la conférence initialement prévue le 7 avril est annulée.

Nous vous tiendrons informés pour les autres activités qui étaient programmées.

Merci pour votre compréhension.

samedi 14 mars 2020

L'église d'Écrouves témoin du premier art gothique en Lorraine



Martine Tronquart, Conservateur du patrimoine en retraite

Un court exposé par la conférencière, complété par un intéressant débat avec le public, a permis de situer cette église dans son contexte architectural.

L'église Notre-Dame-de-la-Nativité-de-la-Vierge fut édifiée au XIIIe siècle.
Sa situation en hauteur, à l'écart du village, le dominant, marque son caractère roman…
Quant à son caractère gothique, on le constate par ses clefs ogivales et son élévation sur trois niveaux.
Il ne faut pas définir son architecture comme une transition, mais comme une église de structure romane avec des éléments de l'évolution gothique.

On peut considérer qu'elle est une "copie" de la cathédrale de Sens, l'une des premières cathédrales gothiques de France.

mardi 10 mars 2020

Études touloises – mars 2020

Le n°167 est en ligne sur le site de la revue.

Le n°171 est en kiosque
 


Sommaire :

- Éditorial par Alain Régnier
- Avant-propos par Alain Villes
- La cathédrale aujourd’hui ? par Alain Régnier
- Au musée : Programme du 2ème trimestre 2020
- Un sujet d’actualité : L’incendie des cathédrales à travers l’histoire (1) par Alain Villes
- La chapelle "du Jeudi Saint" de la cathédrale de Toul par Alain Villes, Jacky Détré et Vincent Lamarque
- Le Pélican : Association des amis de la cathédrale de Toul - Procès-verbal de l’assemblée générale du 30 mars 2019
- Règlement du prix Moselly 2020

mardi 3 mars 2020

Conférence du 10 mars 2020

L'église d'Écrouves et le premier art gothique en Lorraine.

présentée par Martine Tronquart,

titulaire d'un doctorat en histoire après une thèse sur la basilique Saint-Maurice d’Épinal.
Conservateur du patrimoine honoraire après une carrière de chercheur au service de l'inventaire général du patrimoine culturel.
Elle a également œuvré à l'éducation nationale, notamment comme formatrice.

© G. André/ Région Grand Est - Inventaire général du patrimoine

"À quelques kilomètres de Toul, la petite église d'Écrouves demeure relativement peu connue du public. Construite au début du XIIIe siècle, elle est représentative du premier art gothique de Lorraine, dans lequel les traditions romanes se combinent à un nouvel art de bâtir."

20h30, salle des adjudications, entrée libre

mardi 18 février 2020

Compte-rendu de l’Assemblée générale du CELT du 28 janvier 2020

Accueil des membres, émargement, cotisation, abonnement

Au bureau : Paul Montagne (trésorier du CELT)
Philippe Masson (président)
Philippe Jeandat (trésorier des Études Touloises)
Corinne Florentin (secrétaire du prix Moselly)


Le quorum est atteint, la séance est ouverte à 20h 40


- Le rapport moral du président est approuvé à l'unanimité

- Paul MONTAGNE fait le rapport financier. Rapport approuvé à l’unanimité.
Rapport financier de Philippe JEANDAT pour les Études Touloises. Le rapport financier est accepté à l’unanimité.

- Corinne FLORENTIN fait le rapport concernant le Prix Moselly. Rapport approuvé à l’unanimité également. Il est également rappelé que l’on peut joindre le prix Moselly : prix.moselly@gmail.com. Deux nouveaux jurés ont intégré le prix Moselly : Nicolas Henriot et Virginie Jacquet.

- Le tiers sortant est renouvelé pour trois ans : Rappel des membres sortants du CA : Jean-Pierre Bainville, Claude Flaczynski, Geneviève François, Daniel Gadais, André Perin, Daniel Steinbach.

- Montant de la cotisation pour 2021 : Le président propose de rester à 10€. Proposition acceptée à l’unanimité.

- Les projets pour 2020 sont présentés par le président : conférences, sorties et manifestations. Le président présente le programme prévu (envoyé avec le courrier d’invitation à l’Assemblée générale)

- Questions diverses :
Un adhérent propose de communiquer également en faveur d'un public gravitant autour des associations et structures de soutien comme le Secours catholique ou le CCAS.

______________________________

L'assemblée générale s'est terminée autour du verre de l'amitié.

______________________________

Le conseil d'administration s'est réuni à l'issue de l'assemblée générale.

- Le président, le trésorier et la secrétaire sont prolongés par les membres du CA dans leur fonction.

- En revanche, Geneviève François, vice-présidente, a fait part de sa volonté de ne plus assurer la vice-présidence. Il est donc chaleureusement demandé aux membres du CA de réfléchir à l'opportunité de succéder à Geneviève.

- Enfin, Paul Montagne, trésorier, demande la présentation des comptes à un vérificateur aux comptes pour la prochaine assemblée générale. La seule contrainte est qu'il ne soit pas membre du conseil d'administration du CELT

Prix Moselly 2020 : règlement

1- Objet



Le prix Moselly est un concours de nouvelles organisé par le Cercle d'Études Locales du Toulois (CELT). Il a été créé en 1949 afin d'honorer la mémoire de l'écrivain toulois Émile Chenin dit Moselly (1870-1918), prix Goncourt en 1907.




2- Conditions
- Le prix est ouvert à tous, à l'exclusion des anciens lauréats.
- Le thème de la nouvelle devra évoquer la Lorraine. Il pourra être une fiction, ou s’inspirer de faits contemporains ou passés, de lieux ou de personnages historiques ou imaginaires... - Le texte sera inédit et écrit dans une langue correcte, sans illustration.
- Il ne doit pas avoir déjà été primé, ni être présenté simultanément à un autre concours.
- Il n’est pas souhaitable d’imiter le style de Moselly. Les critères d’évaluation portent sur l'originalité du sujet choisi, le style, la vivacité du récit…
- Les participants sont autorisés à présenter plusieurs nouvelles. Chaque texte fera l'objet d'un envoi distinct.

3- Présentation du texte
Le texte sera expédié en deux formats : un format numérique et un format papier.

- Le format papier sera envoyé en 5 exemplaires.
- Il sera présenté sur feuillets A4, imprimés recto verso et simplement agrafés.
- Dans une police de caractère sobre et de taille raisonnable : de préférence Times New Roman, corps 12, non gras, non italique ; interligne simple.
- Il devra compter de 15000 à 23000 caractères, espaces compris.
- Les pages seront numérotées et le titre sera inscrit en haut de la première page.
- Le format numérique du texte sera envoyé sous Word ou sous Open office.

4- Anonymat
- Le jury statue sans connaître le nom des auteurs. De ce fait, les écrits ne devront pas être signés.
- Le titre de l'œuvre sera mentionné sur une enveloppe ordinaire à l’intérieur de laquelle le candidat indiquera le titre de la nouvelle, son nom, son adresse, sa profession, son numéro de téléphone et son adresse électronique. Cette enveloppe, soigneusement cachetée, ne sera ouverte qu’à l’issue des délibérations du jury.

5- Frais de participation
- La participation est de 10 € par nouvelle envoyée.
- Le chèque de 10 €, libellé à l'ordre du CELT, ne sera pas placé dans l'enveloppe d'identification.

6- Envoi des nouvelles
- Les documents (5 exemplaires du texte + chèque + enveloppe fermée avec les coordonnées) devront parvenir à la secrétaire pour le lundi 14 septembre 2020, dernier délai.
- Toute candidature qui parviendra au-delà de cette date sera refusée.
- Tout envoi incomplet sera refusé.
- La candidature est validée lorsque les deux envois sont reçus (numérique et papier).
- Adresse d’envoi des documents au format papier :
Corinne FLORENTIN / Secrétaire du Prix Moselly
2 rue Commandant HUCK
54200 TOUL
- Adresse d'envoi des documents au format numérique :
prix.moselly@gmail.com

7- Résultats
- Il n’y a qu’un seul lauréat.
- Si le jury ne trouve pas la qualité attendue dans les textes reçus, le prix ne sera pas décerné.
- Le résultat sera communiqué au lauréat courant novembre, par téléphone, à l’issue de la réunion du jury et sera publié dans la presse locale.
- Tous les autres participants seront informés par courriel du titre de la nouvelle primée et de l'identité du lauréat. Il leur sera toujours possible de concourir les années suivantes mais en présentant de nouveaux textes.

8- Remise du prix
- Le prix sera remis au lauréat, ou à son représentant, le samedi 28 novembre 2020 lors d'une cérémonie conviviale à l'Hôtel de Ville de Toul. Le lauréat pourra, s'il le souhaite faire la lecture publique de son texte, sinon, elle sera déléguée à un membre du jury.
- Le montant du prix octroyé par la ville de Toul est de 500 €.
- Le lauréat recevra un diplôme original.

9- Publication
- Le texte primé sera publié, et éventuellement illustré, dans Études Touloises, revue trimestrielle du CELT, et sur le site www.etudes-touloises.fr.
- Études Touloises possède l'exclusivité du texte pendant un an.
- Passé ce délai, le lauréat pourra publier sa nouvelle à son gré.
- Le lauréat recevra 5 exemplaires de la revue contenant son texte.
- Le lauréat autorise la citation de son nom et la publication de sa photo.
- Le participant qui aurait plagié assumera seul les risques encourus.

10- Divers
- Le jury décline toute responsabilité en cas d'envoi égaré ou reçu hors délai.
- Les délibérations du jury sont confidentielles et ses décisions souveraines. Aucune contestation ne sera admise.
- Le fait de participer au concours implique l’acceptation de chacun des articles de ce règlement.
- Les documents reçus ne seront pas retournés à leurs auteurs. Un exemplaire de chaque envoi sera archivé à la bibliothèque du Musée de Toul.

___________________

Ce règlement est téléchargeable ICI


dimanche 16 février 2020

L'Armée de l'air dans le Toulois, septembre 1939-10 mai 1940



Après avoir localisé les bases aux alentours de Toul durant la drôle de guerre (Ochey, Croix de Metz, Velaine-en-Haye/Sexey-les-bois) et les sites hébergeant des ballons d'observation (à l'ouest de Toul, de Choloy à Pagny-sur-Meuse), le conférencier, Bertrand Hugot, militaire d'Ochey en retraite, a développé les informations qu'il a trouvées, dans les archives de l'Armée concernant ces divers sites : escadrilles, avions, hommes et leurs hébergements… pour les premiers ; position des ballons, leurs "ascensions" pour les seconds.


Une "drôle de guerre" qui n'a pas été sans mouvements, ni sans victimes, contrairement aux préjugés que l'on porte à cette période.
Les aviateurs, tombés lors d'attaques précédent le conflit proprement dit, sont honorés pas des monuments spécifiques, ou ajoutés sur les monuments aux morts des communes concernées.

Les propos de cette conférence se trouvent détaillés et illustrés dans le livre (208 pages, 327 photos documents et profils) :

Le GC III/3 en 1939-1940
Condors et Pirates au combat

Coécrit par Bernard Philippe et Bertrand Hugot et publié aux Éditions Lela Presse.

jeudi 6 février 2020

Conférence du 11 février 2020

L'Armée de l'air dans le Toulois, septembre 1939-10 mai 1940

par Bertrand Hugot
retraité de l’Armée de l’air

Collaborateur à la revue Avions (LELA presse) Bertrand Hugot a publié en collaboration en 2019 un livre sur le groupe de chasse III/3. À cette occasion la consultation des archives lui permet de découvrir l’importance du nombre d’unités de l’Armée de l’air dans le Toulois.


En ce 80ème anniversaire de la "drôle de guerre", période considérée dans la mémoire collective comme le calme avant la tempête de l’offensive allemande du 10 mai 1940, cette conférence largement illustrée permettra de découvrir les unités stationnées à Toul Croix-de-Metz, Velaine-en-Haye et Ochey sans oublier les compagnies d’Aérostation et les unités de soutien.

20h30 salle des Adjudications (cour de l'Hôtel de ville de Toul)- entrée libre

samedi 18 janvier 2020

Fondeurs de cloches du Bassigny [Conférence du 14 janvier 2020]



Thibaut Laplace a quitté l'armé, après avoir été officier au 516 e Régiment du Train de Toul jusqu'en 2016. Il est actuellement Régisseur des chœurs de l'Opéra de Nancy, tout en se consacrant à son amour des cloches, au sein de la Société Française de Campanologie dont il est administrateur. Il est également président de l'association Connaissance et Renaissance de la basilique de Saint-Nicolas de Port.

Il avait déjà présenté pour le CELT une conférence portant sur les cloches de Toul en avril 2015.

Il a exposé l'histoire des fondeurs de cloches du Bassigny. Cette région, située au sud de Neufchâteau, faisait partie de la Lorraine jusqu'à ce que la création des départements la sépare en 2 parties, le nord devenant Vosgien et le sud Haut-marnais.
Les saintiers étaient agriculteurs dans cette région au sol riche. Ambulants, ils partaient pour plusieurs mois dans toute la France et même au-delà des frontières, à la recherche de "marchés" pour pratiquer leur art là où on en avait besoin. Ils n'avaient en effet pas d'atelier, et fondaient sur place, au pied de l'édifice, église, cathédrale… auquel la cloche était destinée.
Près de 800 fondeurs, d'excellente réputation, ont ainsi œuvré du début du XVIe siècle au milieu du XIXe.

Certaines signatures font allusion à l'appartenance de leur créateur à la Lorraine.

Avec l'arrivée du chemin de fer permettant de transporter leurs cloches, ils se sont sédentarisés au voisinage des grandes villes, et sont aussi devenus moins nombreux. Les quelques fondeurs actuels, descendant de ces anciens saintiers, perpétuent le savoir-faire et la tradition des maîtres-saintiers lorrains.

vendredi 17 janvier 2020

Assemblée générale du CELT

Elle se tiendra le

Mardi 28 janvier 2020 à 20h3

Salle des Adjudications, cour de l’hôtel de ville de Toul.

Il sera possible de se présenter à partir de 20h00 pour émarger, se mettre éventuellement à jour de sa cotisation 2019 (et pouvoir faire valoir son droit de vote lors de cette AG).
La cotisation 2020 pourra être versée le jour de l’assemblée générale. Tarif inchangé (10 euros)

Ordre du jour :

  • Rapport moral et d’activités 2019
  • Rapport sur le Prix Moselly
  • Rapport sur les Études Touloises
  • Rapport financier
  • Rapport financier des Études Touloises
  • Projets pour 2020
  • Élection des membres du conseil d'administration
  • Questions diverses

mercredi 1 janvier 2020

Conférence du 14 janvier 2020

Rendez-vous le mardi 14 janvier à 20 heures 30 à la salle des Adjudications

Thibaut Laplace, administrateur de la Société française de campanologie et chargé de l'inventaire du patrimoine campanaire meurthe-et-mosellan, nous conduira dans les pas des fondeurs de cloches du Bassigny, alors entièrement lorrains et aujourd'hui partagés entre les départements des Vosges et de la Haute-Marne. Ils ont connu un immense succès dans toute l'Europe jamais démenti du Moyen-âge à la Révolution.

Photo Thibaut Laplace