Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

dimanche 27 novembre 2022

Remise officielle du prix Moselly (26 novembre 2022)

La remise officielle du prix Moselly à Guilhem Saltel a eu lieu dans la prestigieuse salle des mariages de l'hôtel de ville de Toul suivant un protocole bien rodé depuis 2014 : accueil par le maire, Alde Harmand, intervention du président du CELT, Philippe Masson, intervention de Corinne Florentin, secrétaire-présidente du jury. Puis le lauréat a lu sa nouvelle, "La faute de l'abbé Cerise", une histoire amusante mettant en scène un curé de Saint-Nicolas-de-Port à l'époque où le président Charles de Gaulle réalise la réconciliation franco-allemande. Lecture soulignée par les rires du public, puis par des applaudissements soutenus. L'heure des récompenses venue, l'auteur reçut un chèque de 500 euros des mains du maire, un diplôme original réalisé par deux membres des Amis des Arts du Toulois, Marie Kiffer et Jacky Charton, 5 exemplaires de la revue Études Touloises, éditeur du prix Moselly. Jean-François Chenin, arrière-petit-fils d'Émile Moselly, lui a offert un livre "Les cahiers d'Émile Moselly" réalisé avec son frère Gilles.

 
 
 

 

 

De son côté, Guilhem Saltel a donné à Corinne Florentin un livre de nouvelles écrit par son oncle, lauréat du prix Moselly il y a exactement 50 ans. Quant aux 500 euros, il les reversera à l'école de Tréguennec, localité du Finistère, où il aime séjourner, tout comme Moselly aimait se rendre à Plobannalec-Lesconil.

 La cérémonie s'est achevée par une séance de dédicace, et un vin d'honneur offert par la municipalité.

Le texte de la nouvelle primée est paru dans le numéro 182 des Études Touloises, en vente à Toul à la librairie Bossuet et au musée, ou par commande sur le site de la revue. Il sera en accès libre sur ce même site d'ici un an.

jeudi 24 novembre 2022

En kiosque : Études Touloises n°182

Thème du numéro : Magie, sorcellerie et croyances populaires (1) 
 
 
AU SOMMAIRE : 
  • Quelques plantes magiques de Lorraine (Paul Montagne) 
  • Lieux-dits et sorcellerie (Jean-Pierre Couteau)
  • Vivre dans la crainte de Dieu au temps des Lumières (1709/1737), les enseignements du journal d’un curé de campagne (Laurence Joignon)
  • Le secret de Berthe (Jean-Pierre Ziegler) 
  • Prix Moselly 2022 La faute de l'abbé Cerise (Guilhem Saltel) 
  • ...
 
 Les articles du n°178 sont en ligne sur le site de la revue Études Touloises.

dimanche 20 novembre 2022

Invitation à la remise du Prix Moselly 2022

Le prix sera officiellement remis à Guilhem Saltel

pour sa nouvelle

La faute de l'abbé Cerise

le samedi 26 novembre 2022, à 18h15, en mairie de Toul

Guilhem Saltel

À l’occasion du verre de l’amitié qui suivra, il sera possible d'acquérir le dernier numéro des Études Touloises, dans lequel la nouvelle primée est publiée et de le faire dédicacer.

jeudi 10 novembre 2022

Retour sur la conférence du 8 novembre 2022

Philippe Masson (président du CELT) accueille Hélène Schneider (conservatrice du musée)

Après une introduction historique sur la création des musées, Hélène Schneider a relaté l'histoire du musée de Toul, décennie après décennie, depuis ses origines au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville où de nombreuses pièces ont péri dans l'incendie de décembre 1939, jusqu'à son emplacement actuel, dans l'ancienne maison-Dieu, rue Gouvion Saint-Cyr, dont la salle lapidaire servit autrefois de salle de sport au collège de jeunes filles.
 
Salle Liouville (Hôtel de ville, avant l'incendie)

 
Salle lapidaire, autrefois salle de gym


Façade du nouveau musée (dessin de l'architecte)


 
 
De nombreuses informations ont été présentées, et complétées par diverses questions. Ont été abordées, entre autres, l'origine des collections, les récolements, les réserves, le respect des dépouilles humaines, le cas particulier des icones… Les pièces provenant du CELT, essentiellement des pièces d'archéologie, sont inventoriées sous la dénomination CELT, et ainsi différenciées dans l'inventaire de celles du musée.
 
Une trentaine de personnes assistaient à la conférence.
 
Une rénovation des sols va avoir lieu en 2023/2024 : les vieux planchers de bois vont être remplacés par des dalles de béton, plus sécures et coupe-feu en cas d'incendie. Les travaux se feront par tranches, ainsi le musée ne fermera pas ses portes durant cette période.
 
 
 La conservatrice a précisé que la présentation des collections ne sera pas systématiquement épurée, contrairement à la mode actuelle qui a drastiquement réduits le nombre de pièces présentées dans certains musées.