Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

samedi 18 janvier 2020

Fondeurs de cloches du Bassigny [Conférence du 14 janvier 2020]



Thibaut Laplace a quitté l'armé, après avoir été officier au 516 e Régiment du Train de Toul jusqu'en 2016. Il est actuellement Régisseur des chœurs de l'Opéra de Nancy, tout en se consacrant à son amour des cloches, au sein de la Société Française de Campanologie dont il est administrateur. Il est également président de l'association Connaissance et Renaissance de la basilique de Saint-Nicolas de Port.

Il avait déjà présenté pour le CELT une conférence portant sur les cloches de Toul en avril 2015.

Il a exposé l'histoire des fondeurs de cloches du Bassigny. Cette région, située au sud de Neufchâteau, faisait partie de la Lorraine jusqu'à ce que la création des départements la sépare en 2 parties, le nord devenant Vosgien et le sud Haut-marnais.
Les saintiers étaient agriculteurs dans cette région au sol riche. Ambulants, ils partaient pour plusieurs mois dans toute la France et même au-delà des frontières, à la recherche de "marchés" pour pratiquer leur art là où on en avait besoin. Ils n'avaient en effet pas d'atelier, et fondaient sur place, au pied de l'édifice, église, cathédrale… auquel la cloche était destinée.
Près de 800 fondeurs, d'excellente réputation, ont ainsi œuvré du début du XVIe siècle au milieu du XIXe.

Certaines signatures font allusion à l'appartenance de leur créateur à la Lorraine.

Avec l'arrivée du chemin de fer permettant de transporter leurs cloches, ils se sont sédentarisés au voisinage des grandes villes, et sont aussi devenus moins nombreux. Les quelques fondeurs actuels, descendant de ces anciens saintiers, perpétuent le savoir-faire et la tradition des maîtres-saintiers lorrains.

vendredi 17 janvier 2020

Assemblée générale du CELT

Elle se tiendra le

Mardi 28 janvier 2020 à 20h3

Salle des Adjudications, cour de l’hôtel de ville de Toul.

Il sera possible de se présenter à partir de 20h00 pour émarger, se mettre éventuellement à jour de sa cotisation 2019 (et pouvoir faire valoir son droit de vote lors de cette AG).
La cotisation 2020 pourra être versée le jour de l’assemblée générale. Tarif inchangé (10 euros)

Ordre du jour :

  • Rapport moral et d’activités 2019
  • Rapport sur le Prix Moselly
  • Rapport sur les Études Touloises
  • Rapport financier
  • Rapport financier des Études Touloises
  • Projets pour 2020
  • Élection des membres du conseil d'administration
  • Questions diverses

mercredi 1 janvier 2020

Conférence du 14 janvier 2020

Rendez-vous le mardi 14 janvier à 20 heures 30 à la salle des Adjudications

Thibaut Laplace, administrateur de la Société française de campanologie et chargé de l'inventaire du patrimoine campanaire meurthe-et-mosellan, nous conduira dans les pas des fondeurs de cloches du Bassigny, alors entièrement lorrains et aujourd'hui partagés entre les départements des Vosges et de la Haute-Marne. Ils ont connu un immense succès dans toute l'Europe jamais démenti du Moyen-âge à la Révolution.

Photo Thibaut Laplace

mercredi 11 décembre 2019

Conférence au musée Michel Hachet (Toul)

Dans le cadre de "une heure une œuvre", organisé par les Amis du Musée, Philippe Masson (président du CELT) présentera le tableau peint par Paul Riquet XIXe siècle : Christophe de la Vallée de Rarécourt de Pimodan, évêque de Toul de 1589 à 1607.
Samedi 14 Décembre à 14 h 30 au musée de Toul.

Conférence reportée à une date ultérieure.


Saint-Nicolas [Conférence du 10 décembre 2019]

Peut-être que le public pensait tout connaître sur Saint-Nicolas, mais nul doute qu'il n'ait été intéressé par cette conférence et qu'il n'ait apprit des éléments nouveaux sur ce saint (né vers 270 – mort en 345), évêque de Myre à qui on attribue de nombreux miracles.
Un riche diaporama agrémenté de quelques illustrations sonore a été présenté par Marie-Hélène Colin qui a su maintenir l'attention du public. Après la vie du saint, qui n'a au départ aucun lien avec la Lorraine, elle a expliqué comment, depuis René II, il est vénéré dans la toute la Lorraine, jusque dans le moindre village, et plus particulièrement à Nancy et Saint-Nicolas-de-Port qui ont déposé la marque « Saint Nicolas » et ses variantes à l’INPI depuis 2009. Festivités et grand défilé ont lieu chaque année dans les rues de la première, pieuse procession dans la basilique de la seconde en mémoire de la libération du sire de Réchicourt.
Depuis bien avant l'invention du père Noël, il gâte les enfants sages dans la nuit du 5 au 6 décembre, accompagné (de moins en moins) par le père Fouettard, terreur des enfants moins sages, caricature de Charles Quint, tirant son origine dans le siège de Metz en 1552.
L'exposé a été suivi d'une discussion avec de nombreuses questions et remarques.

Marie-Hélène Colin



Jean-Pierre Bainville, spécialiste en chocolat, lui a offert un beau Saint-Nicolas.


Saint-Nicolas mon bon patron, par le compositeur, chanteur et guitariste nancéien Eddy la Gooyatsh, accompagné de ses acolytes.