Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

mercredi 10 avril 2024

Retour sur la conférence du 9 avril 2024

C'est avec dynamisme que Pauline Louyot a présenté un exposé fort intéressant sur un thème dont le titre pouvait a priori présager une conférence austère.
 
 
"Rupture ou discontinuité ? L'apparition des notaires dans les actes de l'officialité de Toul… " tel était le thème de son Master en Histoire médiévale dont elle a présenté le mémoire il y a cinq ans à l'Université de Lorraine (Nancy). C'est la fin du XIIIe siècle, période initiale de cette officialité épiscopale, qui a retenu son attention. Cette officialité semble être l'une des plus anciennes avec une origine se situant à la fin du XIIe siècle. L'abondance et le sujet des actes prouvent que cette structure était une référence en la matière. De ce fait, Toul qui possédait en outre une école juridique bénéficia d'une indéniable renommée, supérieure à celle de Nancy, en duché de Lorraine où aucune université n'existait alors.
Durant cette période, plus de 30 notaires ont œuvré dans le Toulois, et même au-delà. Trois d'entre eux, aux profils très différents, ont été plus particulièrement évoqués. Pauline Louyot a présenté en détail les actes authentifiant les ventes et hommages et les mentions qu'ils portaient.
À l'issue de cet exposé, le public a obtenu des réponses précises aux nombreuses questions posées.

mardi 2 avril 2024

Conférence du mardi 9 avril 2024

20 heures 30 - Salle des adjudications, Toul - Entrée libre

"Les notaires dans les actes d’officialité de Toul au XIVe siècle", conférence présentée par Pauline Louyot

Administration peu étudiée de l’évêché de Toul, l’officialité a été une grosse productrice de chartes à l’époque médiévale en Lorraine.
Pourvoyeuse d’une authenticité recherchée pour des affaires de ventes ou d’hommage, notamment auprès du duc de Lorraine, cette institution a beaucoup évolué et va employer des notaires. Ces derniers vont jouer un grand rôle dans l’évolution de l’institution touloise mais aussi dans le développement de la chancellerie ducale au XIVe siècle.
Cette conférence abordera les différentes transitions qu’a connu l’officialité de Toul au cours de la fin du XIIIe et de la première moitié du XIVe siècle, ainsi qu’une petite étude sur les notaires les plus emblématiques de la période.
Photo issue de l'ouvrage la « Sigillographie de Toul », par Robert Charles (1868)
 
Pauline Louyot - Photo Est Républicain
 
Pauline Louyoy, d’abord étudiante en prépa Chartes à Strasbourg, puis en licence d’Histoire à Nancy, a étudié de 2017 à 2019 l’officialité de Toul dans le cadre de son mémoire de recherche, intitulé "L’officialité de Toul de Ferry III (1251-1303) à Raoul (1329-1346). Juridiction gracieuse et notariat de l’officialité touloise au service des ducs de Lorraine", au sein du projet TransScript au CRULH.
Ingénieure d’étude pour le projet Erudhilor à la fin de son master, elle a continué sa passion de l’histoire locale avec une licence professionnelle pour devenir guide-conférencière et travaille comme conseillère en séjour et guide-conférencière pour la Maison du Tourisme Terres Touloises.