Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

lundi 31 octobre 2022

Conférence du 8 novembre 2022 : Le musée de Toul, 150 ans d'histoire (1872-2012) par Hélène Schneider

Mardi 8 novembre
Salle des Adjudications, cour de l'Hôtel de Ville de Toul
Entrée libre

Photo Est Républicain

 Hélène Schneider, précédemment chargée de communication au musée des Beaux-Arts de Dijon, puis conservatrice à Pont-à-Mousson, est conservatrice au musée d’Art et d’Histoire Michel Hachet de Toul depuis 2011.

Le XIXe siècle en France a été qualifié de "siècle des musées" et les sociétés savantes, dans chaque ville digne de ce nom, ont élaboré des projets, rassemblé des collections, relevé des édifices anciens pour présenter au public des musées et valoriser l'histoire locale. À Toul, dans la seconde moitié de ce siècle, les choses se concrétisent et se mettent en place durablement. Au XXe siècle, tout sera remis en question mais temporairement (une quarantaine d'années) avant de rentrer dans l'ordre et de proposer aux publics le projet d'un musée désormais évolutif.

jeudi 13 octobre 2022

Retour sur la conférence du 11 octobre 2022

Pierre Crétin, ancien professeur de l’enseignement technique et professionnel, a présenté une conférence traitant du canal de la Marne au Rhin
 
 

Comme son nom l'indique, le canal de la Marne au Rhin permet la navigation entre la Marne à l'ouest, et le Rhin à l'est. Long de 314 km, ce canal de jonction permet de relier Vitry-le-François à Strasbourg/Kehl, et ainsi de passer du bassin Seine-Normandie au bassin Rhin-Meuse en franchissant la ligne de partage des eaux à Mauvages, dans la Meuse.
 
 
Sa mise à l'étude fut réalisée par l'ingénieur des ponts et chaussées Barnabé Brisson à partir de 1826 et les travaux furent menés par l'ingénieur polytechnicien Charles-Étienne Collignon. Ils débutèrent en 1838 et durèrent une quinzaine d'années, avec les moyens de l'époque. Il s'agissait de construire des écluses, séparées par des biefs d'autant plus courts que les pentes étaient importantes, de creuser des tunnels (souterrain de Mauvages, tunnel de Foug, d'Arzviller…), des ponts-canaux comme à Troussey pour franchir la Meuse et à Liverdun, pour la Moselle, de l'alimenter en eau (usines élévatoires, comme à Toul-Valcourt) … 
Le creusement du souterrain de Mauvages, long de 4877m nécessita l'intervention de 3000 hommes (ouvriers, prisonniers, travailleurs immigrés) sous la surveillance de la maréchaussée !
 
Le programme Charles de Freycinet (loi du 5 août 1879) le classe en voie de 1ère catégorie.
Depuis, la navigation empruntant la Moselle canalisée, le tronçon Toul-Frouard n'existe plus. Des modernisations successives ont eu lieu, comme, par exemple, la construction du spectaculaire plan incliné de Saint-Louis-Arzviller.
 
Son étanchéifié fut assurée par de l'argile et ses berges consolidées successivement pas des pierres de taille, du béton, des palplanches.
 
La traction des péniches, en bois pour les plus anciennes, via le chemin de halage, fut d'abord humaine, puis animale (mulet, cheval), puis motorisée par des tracteurs, les plus récents étant électriques, jusqu'à l'autonomie des péniches.
Au souterrain de Mauvages, la traction se faisait par un toueur, sorte de bateau fonctionnant avec une chaîne et permettant de tirer jusqu'à une dizaine de péniches.

 Toueur de Riqueval fonctionnant sur le canal de saint-Quentin (Aisne) :

  

  

***
Après un exposé riche en illustrations, le public a pu poser quelques questions, voire compléter avec des anecdotes personnelles.
 
***
Pour illustrer cette conférence, une sortie sera organisée au printemps 2023 afin de découvrir l'élévateur d'eau à Void.

mercredi 12 octobre 2022

Prévisionnel des activités du CELT pour 2022/2023

Planning non contractuel, les titres et dates seront précisés sur ce blog et par la Newsletter "Le Fil du CELT". 

L'assemblée générale se tiendra un mardi fin janvier- Date à préciser.
 
Conférences : (Chaque second mardi, jusqu'au mois de mai – salle des Adjudications à 20 heures 30) : 
  • 8 novembre 2022 : à l'occasion de ses 150 ans, Les origines du Musée de Toul seront présentées par Hélène Schneider, conservatrice. 
  • 13 décembre 2022 : Francis d'Alascio, Président de l'ALORAF (Académie Lorraine des Arts du Feu), présentera Les cristalleries de Nancy dont c'était le centenaire en 2021. 
  • 10 janvier 2023 : Michel Rémillon, président de l'association des Lorrains du Banat, évoquera le destin tragique d'une communauté d'origine Lorraine et Alsacienne émigrée au Banat (région de Roumanie) au XVIIIe siècle. 
  • 14 février 2023 : Quentin Bureau, architecte, présentera Les portes Renaissance de Toul
  • 14 mars 2023 : Mesdames Millot, mère et fille, présenteront une conférence sur Les parfums Millot, une histoire de famille
  • 11 avril 2023 : Vincent Blouet, archéologue à la Direction Régionale des Affaires Culturelles, évoquera Les ossements humains trouvés dans les grottes de Pierre-la-Treiche. 
  • 9 mai 2023 : intervention à confirmer portant sur les fours à chaux. 
Remise du Prix Moselly : Hôtel de Ville de Toul, samedi 26 novembre 2022 à 18 heures 15.
 
Sorties : 
  • En complément de la conférence sur le canal de la Marne au Rhin présentée par Pierre Crétin, une sortie printanière à la journée (environ 10 km) organisée par Francis Specte permettra de découvrir l'élévateur d'eau et le château de Void (Meuse).
  • Paul Montagne guidera une sortie "orchidées" à Troussey (Meuse).
  • La sortie annuelle se déroulera fin avril au musée Saint Pierre Fourier de Mattaincourt et à Mirecourt (Vosges).