Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

samedi 21 janvier 2017

Geneviève François, médaillée de la ville de Toul

Lors de la cérémonie des vœux de la municipalité, vendredi 20 janvier, à la salle de l'arsenal, Geneviève François s'est vue remettre par le maire Alde Harmand, la médaille d'or de la ville de Toul pour ses divers engagements associatifs :
- Présidence de la MJC
- Vice-présidence du CELT, membre du jury du prix Moselly
- Trésorerie de l'association de la chapelle du Libdeau...

Geneviève François
Parmi les autres médaillés, il y avait aussi les Jeunes Amis du Musée représentés par leur présidente, Florence Reich, entourée des anciens présidents : Vincent Lamarque, membre du CELT, et Aurélie Prévost, secrétaire du CELT.

Les JAM : Aurélie Prévost, Vincent Lamarque et Florence Reich
Philippe Masson, cofondateur des JAM avec Alde Harmand, est actuellement président du CELT.

Félicitations à tous !

jeudi 19 janvier 2017

Benoit Camus, PAF !

Après "Import-export", recueil de nouvelles publié en mai 2012, et le "Bunker, 3ème témoignage", publié en mars 2015 , le troisième opus de Benoit Camus, "Chroniques d'un père au foyer", vient de sortir. Comme les deux premiers ouvrages, l'éditeur est Jacques Flament.



Thème beaucoup plus drôle que celui de "La dernière cigarette" qui lui valu le prix Moselly en 2013.


Résumé
"Quand on me demande ce que je fais dans la vie, je réponds papa au foyer. J’aime la petite lueur qui s’allume dans l’œil de mon interlocuteur, à cet instant-là, une lueur amusée… et un peu gênée. Parfois, rarement, tout dépend de mon humeur, je précise : « Dès que mes enfants m’en laissent le temps, j’écris… et je lis. » Une autre lueur apparaît, tout aussi amusée, tout autant gênée. On apprécie, on compatit. »
Inévitablement, s’est imposée l’envie de mêler les plaisirs : écrire sur la situation pas si banale de père au foyer. Il y avait là, de quoi entretenir la petite lueur dans les mirettes… et matière à se mettre sous la plume. L’auteur s’est plu au jeu. Il en est sorti des dizaines de chroniques, une succession de saynètes prises sur le vif, rédigées au fil des années en même temps que ses enfants grandissaient. Il les restitue ici, livre le carnet joyeux d’un PAF, spécimen d’une espèce en voie de développement."

Chroniques d'un père au foyer

lundi 16 janvier 2017

Léon Jérôme (1867-1934) [Résumé de la conférence du 10 janvier 2017]

Michel Brunner et Josette Codron

Michel Brunner, ancien journaliste, à l'Est Républicain ouvre la séance en décortiquant la page de L'Est Républicain comportant la nécrologie de Léon Jérôme. Article trop modeste vu l'importance du personnage alors que sur la même page, les obsèques du magistrat Georges Boulay occupent une large place.



Josette Codron est née à Saulxures les Vannes Elle évoque la vie au village au temps de l'enfance de Léon Jérôme. Issu d'une famille de menuisiers, il y fréquente l'école du village où son père est instituteur. Il quitte Saulxures à l'âge de 12 ans.

École des Garçons à Saulxures-les-Vannes (54)

Le village au début du XXe siècle

Philippe Masson, historien, a fait de conséquentes recherches pour en retracer le parcours de Léon Jérôme.

Philippe Masson

Léon Jérôme intègre le petit séminaire à Pont-à-Mousson, puis le grand séminaire à Nancy (alors avenue de Strasbourg) où il obtient son baccalauréat. Il s'engage ensuite dans des études supérieures littéraires et obtient l'agrégation. Il s'engage dans des recherches historiques. Sa santé fragile l'éloigne de la prêtrise et, en 1907, il devient vicaire général de Nancy, c'est-à-dire second immédiat de l'évêque. Son premier thème de recherche historique porte sur le château de l'Avant-Garde, à Pompey. Il publie ses recherches sur l'émigration des prêtres, la basilique Notre-Dame de Bon Secours, l'abbaye de Moyenmoutier, etc.
Il devient professeur au grand séminaire de Nancy, membre de l'académie de Stanislas (1902), chevalier de la Légion d'honneur. Il décède en 1934 à l'âge de 67 ans.
Les fonds de l'abbé Léon Jérôme se trouvent aux archives départementales des Vosges.



En guise d'épilogue, Michel Brunner explique la présentation d'un des tout premiers numéros de l'Est Républicain, et le travail des typographes que l'on pouvait voir œuvrer, sur la place Thiers, dans les ateliers situés dans d'anciens locaux des Magasins Réunis. La mise en pages se faisait à l'envers, à la main. Les correcteurs lisaient les textes en négatif et ne laissaient passer aucune faute d'orthographe.

lundi 2 janvier 2017

Conférence de janvier : Léon Jérôme

Pour débuter cette nouvelle année, le CELT a choisi de vous choyer en vous proposant une conférence à trois voix présentée par trois conférenciers bien connus : Josette Codron, Michel Brunner et Philippe Masson.

Michel Brunner entouré de Josette Codron et Philippe Masson

Ils nous font l'amitié de présenter Léon Jérôme (1867-1934).

Pour vous convaincre de venir et d'affronter les frimas de janvier, voici une présentation :

Vicaire général en 1907, c’est-à-dire second immédiat de l’évêque, Léon Jérôme devient vicaire capitulaire après le décès de monseigneur Hurault († 1934) et administre le diocèse durant la vacance du siège épiscopal.

Ce digne clerc est un enfant du toulois puisque né à Saulxures-les-Vannes aussi Josette Codron, évoquera-t-elle la jeunesse de Léon Jérôme dans les rues de ce petit village qu’elle connaît bien et dont elle fera également le portrait.

Ecclésiastique, l’abbé Jérôme est également, un savant et un historien reconnu, membre titulaire de l’Académie de Stanislas dès 1902. C’est ce parcours intellectuel que décrira Philippe Masson

Enfin, Michel Brunner évoquera le fonctionnement et le contenu de L'Est Républicain, au cours de la première moitié du XXe siècle et nous proposera une analyse des deux pages, publiées en 1934 par le quotidien régional, où sont évoqués la vie et le décès de Mgr Jérôme.


Rendez-vous, mardi 10 janvier à 20h30 salle des adjudications

Entrée gratuite

dimanche 1 janvier 2017

2017

Le CELT
souhaite à tous ses membres et sympathisants 
une belle et heureuse année 2017 !