Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

mercredi 24 août 2016

Assemblée générale du CELT

L'assemblée générale du CELT aura lieu le mardi 13 septembre 2016 à 20h30 à la salle des adjudications, cour de l'Hôtel de Ville de Toul.

La réunion est ouverte au public. Seules les personnes à jour de leur cotisation 2015-2016 peuvent participer aux différents votes et sont éligibles au conseil d’administration. Les personnes qui auraient oublié de régler cette cotisation (10 euros) pourront le faire sur place avant l'AG, à partir de 20 heures.

Ordre du jour :

• Rapport moral et d’activités par Philippe Masson, président
• Rapport sur les Études Touloises par Bernard Humbert
• Rapport sur la situation du Prix Moselly 2016 par Micheline Montagne
• Rapport financier par Paul Montagne, trésorier
• Rapport financier des Études Touloises par Philippe Jeandat, trésorier des Études Touloises

• Élection des membres du conseil d'administration
• Montant de la cotisation 2016 - 2017
• Présentation de la proposition de modernisation des statuts de l’association
• Projets pour 2016 - 20167
• Questions diverses

oOo

À l’issue de cette assemblée, Gérard Howald présentera un film sur l’inauguration de l’orgue restauré de la cathédrale.

lundi 20 juin 2016

Le musée rend hommage à Georges Steinbach (1905-1965)

L'histoire du CELT et celle du musée de Toul sont étroitement liées. Le CELT voit le jour en 1947/48 et Georges Steinbach en est le premier trésorier. La section archéologie avait alors comme chefs de groupe messieurs Liéger, Schott et Steinbach.
Ce dernier favorisa la renaissance du musée parti en fumée lors de l'incendie qui ravagea l'hôtel de ville en décembre 1939 en mettant à disposition une pièce de son domicile, rue de Rigny.
Georges Steinbach sera également un des premiers membres du jury du prix Moselly au sein du Cercle d'Études.

Un hommage mérité lui a été rendu en baptisant de son nom la première salle d'archéologie fraichement rénovée au musée rue Gouvion Saint-Cyr. L'inauguration a eu leu le vendredi 17 juin 2016 à l'occasion des journées nationales d'archéologie.

Alde Harmand, maire de Toul 
entouré de Claude et Daniel Steinbach, les deux fils de Georges.

Claude a retracé un émouvant portrait de son père avant de dévoiler les deux plaques rutilantes, gravées :

SALLE Georges STEINBACH

et

Georges STEINBACH
___

16-02-1905 - 20-10-1965
HISTORIEN
ARCHÉOLOGUE

(Une 3ème salle d'archéologie, salle Abel liéger, se situe au premier étage du musée)

mardi 14 juin 2016

Études Touloises - mise en ligne du numéro 154

Les articles du n°154 sont consultables sur le site : http://www.etudes-touloises.fr/recherches/annee/2015.html#154

Vient de paraître : Études Touloises numéro 156


Au sommaire :

- Musée d'Art et d'Histoire de Toul - Programme du 3ème trimestre 2016
- Une seconde vie pour le Grand Orgue de Saint-Étienne par Pascal Vigneron
- L'orgue de Curt Schwenkedel, 1963 par Pascal Vigneron
- Balthazar de Gachéo et le vitrail de saint Étienne au transept de la cathédrale de Toul par Michel Marchand
- Une œuvre, un JAM, un regard : Un lare domestique par Logan Mathiot
- La coutume de Toul, une coutume à la carte ? par Jean-Yves Chauvet
- Nouvelle : Là où souffle l'esprit par Pierre Bouchot


samedi 21 mai 2016

Jean-Pierre Ziegler et l'énigme de Glozel

Sous l'invitation de Phil'art, Jean-Pierre Ziegler, membre du CELT et lauréat du prix Moselly en 1969, exposait à Toul, le samedi 14 mai 2016, une conférence qu'il avait déjà proposée dans le cadre du CELT il y a quelques années, ainsi que lors d'un couarail la maison de la polyculture à Lucey.

Magnifique présentation à l'auditoire par Joëlle Rouprich, présidente de Phil'Art :

" Nous recevons cet après-midi Monsieur Jean Pierre Ziegler.

Jean Pierre est une énigme à résoudre.

Descendant des chérubins de Raphaël, le regard malicieux et les cheveux en bataille, cet enfant espiègle ne quittera les bancs de l’école qu’après y avoir enseigné. Les bons élèves l’ennuient. Il troque le plaisir d’apprendre au plaisir des résultats. Il sera éducateur en psychopédagogie auprès du Docteur Edelson ; il prendra désormais en charge les enfants en grande difficulté.

Rien n’entame son appétit de vivre. C’est dans le retrait solitaire qu’il trouve la sérénité et la distanciation nécessaire à l’écriture. Il cite Stendhal : « un roman est un miroir qu’on promène au long d’un chemin ».

En proie à une insatiable curiosité, il emprunte des chemins inconnus sans raison d’espérer mais avec l’espoir de trouver. Il écrit, reçoit le prix Moselly pour sa nouvelle « Éléonore ». Il raconte, il partage, il chante, joue de la guitare, anime le marché aux puces de Nancy avec son orgue de Barbarie.

Devenu pigiste à l’ORTF, il anime ensuite l’émission « En suivant le limonaire » et part en chasse « d’un tireur de feu », « d’un berger merveilleux sur la maison », « d’un pique assiette ». Il échange avec le Mage de Marsal ou le pape Clément XV.

C’est une comète vivante, un chercheur de pépites. Il chine et accumule des milliers d’objets populaires, des objets qui témoignent de l’histoire des hommes usés par le travail.

Récemment, c’est son amour de Montmartre qui lui vaut une nouvelle distinction, l’intronisation comme député de la Commune Libre de Montmartre.

Mystérieux, insondable, impénétrable, abstrus, ésotérique, sibyllin ; nous ne résoudrons pas ce soir l’énigme incarnée par cet être insolite, virevoltant au gré de sa curiosité active et bienveillante, cette présence discrète au regard indiscret sur les choses et les êtres vivants.

S’il te plait Jean Pierre, raconte nous l’énigme de Glozel !"


Jean-Pierre Ziegler

Un site détaillé, parmi tant d'autres, sur "l'affaire Glozel".

mardi 17 mai 2016

La transmission des maisons lorraines par Jean-Yves Chauvet

Auteur de nombreux articles sur Études Touloises
Jean-Yves Chauvet publie un ouvrage :

Familles et maisons paysannes de la fin du XVIIe au milieu du XXe siècle
Aux éditions Harmattan


"Dans cet ouvrage, l'auteur, spécialiste en architecture rurale traditionnelle, aborde la question de la transmission des maisons d'une lignée à l'autre en étudiant en profondeur les mutations des propriétés bâties des deux villages de Barisey-la-Côte (Meurthe-et-Moselle) et Bisping (Moselle). Il met en valeur l'étroite relation entre le mariage des héritiers et leur droit à disposer d'un toit et souligne l'importance que prenait le phénomène de la division des maisons, quand le contexte démographique engendrait des tensions sur le marché de l'habitat notamment."

Commander sur le site de l'éditeur
Les articles de J.Y. Chauvet sur Études Touloises

Cet ouvrage est la suite "L’usage des maisons lorraines" paru en 2013 chez le même éditeur.