Toute l'actualité du CELT : conférences, revue Études Touloises, prix Moselly...

lundi 18 juin 2018

En kiosque : ET n° 164


Au sommaire :
  • La représentation des évêques de Toul dans les églises de Nancy entre 1850 et 1930 - Michel Marchand
  • Les monnaies de la République romaine du musée de Toul - Logan Mathiot
  • En 1587, l'expédition des rêitres ravage le Toulois - Jean-Yves Chauvet
  • Journal D'un prisonnier de guerre à l'Oflag III-C (4) - Pierre BOUCHOT
  • Au musée : programme du 3e trimestre 2018
  • Partenariat : La Gazette n° 109
  • Dans le presse
  • Règlement du Prix Moselly 2018


jeudi 14 juin 2018

Toul : Jardin Émile Moselly

Ce mercredi 13 juin 2018, le jardin Moselly a été inauguré, juste après l'inauguration du jardin des contreforts, rue Drouas. Celui-ci se situe au pied des remparts, sur la gauche de la Porte de la Moselle.
Cette année, on commémore le centenaire de la mort d'Émile Chenin dit Moselly, écrivain régionaliste qui, venant de Chaudeney où il passa son enfance, entrait dans Toul par cette porte. Il y fréquenta le collège Amiral de Rigny de 1882 à 1888.
"Entre les lignes", une statue de Gé Pellini, sculpteur Lorrain, y a été dévoilée à cette occasion.


Article et photo Est Républicain - Toul - 14 juin 2018



 Alde Harmand, Maire de Toul

 Corinne Florentin, secrétaire du prix Moselly, faisant la lecture d'extraits de "Joson Meunier" d’Émile Moselly.

Emmanuel Payeur, Maire de Chaudeney-sur-Moselle et le Sous-préfet de Toul



"Entre les lignes", statue de Gé Pellini, mise à disposition de la ville de Toul par le Conseil Départemental de Meuthe et Moselle.

samedi 2 juin 2018

Sortie botanique sur le plateau de Domgermain

Une quinzaine de personnes se sont retrouvées sur le plateau de Domgermain pour découvrir la flore de pelouse, guidés par Paul Montagne.
Bien sûr, les orchidées étaient au rendez-vous (Ophrys bourdon, Orchis pyramidal, Orchis bouc, Orchis homme-pendu pour n'en citer que quelques unes…), mais d'autres fleurs caractéristiques de zone sèche en terrain calcaire ont attiré l'attention d'un auditoire curieux.




Quelques participants se sont ensuite retrouvés à la chapelle Saint-Maurice autour de Jean-Michel Florentin pour y admirer les fresques. (cf conférence du 14 mars 2017).


dimanche 27 mai 2018

Sortie botanique - samedi 2 juin 2018

Le CELT propose une sortie de découverte botanique guidée par Paul Montagne. Rendez-vous sur le plateau de Domgermain, au parking situé près des antennes à 14 heures 30.
Prévoir de bonnes chaussures.
Participation libre et gratuite.


Plan d'accès (Cliquer pour agrandir)

mercredi 16 mai 2018

Alfred Renaudin [résumé de la conférence]


Membre de l’Académie Stanislas, chevalier des Arts et Lettres, Francine Roze a passé 45 ans à la direction du Musée Lorrain à Nancy.
Elle a rédigé une monographie : "Alfred Renaudin, Les couleurs de la Lorraine", ouvrage réalisé à l'occasion de l'exposition présentée au Musée du Château des Lumières à Lunéville en 2015.


Alfred Renaudin - 1866-1944
(Source image : l'Est Républicain)


"Alfred Renaudin. Au panthéon des artistes lorrains, ce nom est loin d’être ignoré. Pourtant, alors que des Émile Friant ou autres Étienne Cournault font aujourd’hui la gloire des cimaises, Renaudin n’est encore trop souvent perçu que comme un peintre de paysage. Limiter son œuvre à la seule thématique des paysages semble injustement réducteur, même si la peinture de paysage constitue effectivement l’essentiel de son travail. En effet, pour qui s’attache à lire ses tableaux, à les faire parler, à les décrypter, ils constituent bien plus que de belles compositions pittoresques et colorées. Ils sont des témoignages vivants, fidèles et véridiques d’une époque aujourd’hui révolue, dans laquelle prennent nos racines. Observer les paysages d’Alfred Renaudin, c’est découvrir mille choses à jamais disparues de la culture matérielle de nos aïeux, mille détails de ce que fut leur environnement. C’est prendre finalement conscience que Renaudin fut un observateur de talent, attentif à la vie quotidienne de ses contemporains autant qu’au patrimoine régional et qu’à l’actualité du moment."
                        Francine Roze

Renaudin partait à vélo pour aller travailler sur le terrain. On imagine l'équipage, avec sur le porte-bagages, l'amoncellement chevalet, tabouret, parasol, palette, pinceaux, boites de peinture, et, au sommet, le légendaire pot de géranium dont il se servait pour mette une touche de couleur vive sur son tableau.
Son œuvre est de l'ordre de 1000 toiles, mais une grande quantité a péri ainsi que la majorité de ses carnets dans l'incendie de son atelier en 1943. La plupart de ses toiles fait partie de collections particulières.

La conférencière s'est limité à parler de ses œuvres lorraines. Il est à noter qu'elles ont toujours un plan d'eau au premier plan, et que si des monument y sont représentés, ils sont souvent cachés derrière de la verdure, ce qui est le cas pour la cathédrale de Toul dont le tableau fait partie des collections du musée d'Art et d'Histoire de Toul.





lundi 14 mai 2018

Décès d'Alain de Nardo

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès d'Alain de Nardo, membre du jury du prix Moselly.
Sincères condoléances à toute sa famille et plus particulièrement à son épouse Colette qui œuvre chaque lundi à la bibliothèque du Musée d'Art et d'Histoire de Toul.